MES VOYAGES    QUI SUIS-JE    PROJETS LES ACTIONS    MA POLOGNE    CONTACT    LIENS     MEDIAS SUR MOI    PHOTOS   


  Qui suis-je







Maciej Pastwa
foto. M. Pastwa          




    Déja en tant qu’enfant je révélais les tendances de „vagabondage”, en ne pouvant plus rester assis sur place. A l’âge de 12 ans tout seul j’ai visité Moscou, et deux ans apres Budapest. Quand j’ai terminé l’école primaire, mes parents m’ont donné 2000zloty et je me suis acheté un sac a dos bleu avec un stellage en aluminium – dans ces temps la c’était le plus grand reve. Depuis ce temps-la mon aventure avec l’auto-stop et les voyages a commencé. Toutes ces excursions étaient possibles entre autres grâce a ma bonne orientation dont j’était pourvu.
Jusqu’aujourd’hui je n’ai plus besoin d’utiliser les plans de villes, meme si j’y suis pour la premiere fois et je n’ai jamais vu avant le plan de cette ville. L’instinct animal que récemment les gens remplacent par un GSM. En 1986 j’ai décidé d‘émigrer. Et c’est ainsi que j’ai passé 18 mois en Grece, pour enfin se retrouver au Canada. C’est la-bas qu’une langue étape de mes voyages a commencée: tout d’abord en voiture j’ai visité les Etats Unis et le Canada, puis en auto-stop – l’Europe. En 1991 je suis retourné en Pologne avec une double nationalité.

Jusqu’a présent j’ai passé plusieurs années en voyage, j’ai parcouru en tout environ 60 milles kilometres: 24 milles kilometres en Australie et 4 milles kilometres en Nouvelle Zélande, le reste plus de 30 milles kilometres - en Europe, ou j’ai visité tous les pays, sauf le Kosovo – qui n’existait pas ce temps-la. J’ai eu le plaisir de visiter de 86 pays sur les 6 continents. Je n’évite plus les montagnes, malgré le fait que depuis quelques années j’essaye de surmonter mon acrophobie. Au total j’ai conquis 11 plus hauts sommets de différents pays. En Europe j’ai conquis entre autres le plus haut sommet Mont Blanc (4810 m), en Australie – le Mont Kosciuszko (2228 m), par contre en Amérique du Sud entre autres Aconcagua (6962 m) – le plus haut sommet de l’Argentine et de toute l’Amérique du Sud, appartenant a “la Couronne du Monde”.

Quelquefois les personnes proches de mon cour m’accompagnaient pendant mes voyages. Mais la plus grande partie j’ai parcouru tout seul. Sur mon trajet j’ai rencontré des gens formidables, avec lesquels j’ai passé beaucoup d’heures et jours inoubliables ainsi que d’aventures. Et il y en avaient des centaines de personnes qui m’ont fait confiance en me prenant de la route avec leur voiture et quelquefois en m’offrant l’accommodation dans leur maisons, pour tout cela je leur suis tres reconnaissant. A cette occasion je dois aussi mentionner mes parents, qui me soutiennent toujours dans toutes mes expéditions et c’est surtout grâce a eux que je peux visiter le globe. Pour tout cela je leur dois des grands remerciements

Mon Cher Lecteur reve peut etre d’un tel destin. Mais ne pensez pas que le destin qui te condamne a etre un voyageur est quelque chose de formidable! Ryszard Kapuscinski écrit dans son livre "Mes voyages avec Hérodote": "il existe quelque chose comme contagion du voyage et c’est le genre de maladie incurable" – et la je suis d’accord avec son opinion. Tout a son prix. Je ne pourrai pas fonder de famille et le séjour a la maison apres le retour d’un voyage, tout au début apporte le bonheur et l’euphorie, au cours du temps développe un sentiment d’incompréhension du monde quotidien, le probleme quelle décision prendre se révele, (meme en ce qui concerne des choses insignifiantes), une malaise et enfin une dépression. C’est le prix qu’il me faut payer pour cette merveilleuse vocation!

Je peux encore ajouter quelques de mes curiosités, le fait que pendant 6 ans j’ai pratiqué le yoga. Depuis 19 ans je suis végétarien. Depuis 2001 une fois par semaine je me fais une greve de faim, et 4 ans plus tard j’y ai ajouté un jour de silence. Alors le dimanche on ne discute plus et on ne mange plus. Pendant les dernieres années j’ai réalisé plusieurs de mes idées hors de série. La description plus détaille se trouve dans l’onglet PROJETS. .

J’invite chaleureusement mon Cher Lecteur a visiter ma galerie, de photos, qui rarement foisonne de descriptions, car le mot écrit – contrairement au mot parlé – est mon talon d’Achille.

SALUTATIONS DU VOYAGE !!!           

Maciej Pastwa           

Buenos Aires, le 1 avril 2010           



Ma devise::
pense positivement!!!
Vis comme si tu devrais mourir demain!
Toutes tes expériences sont positives; il suffit d'en etre conscient.
Coupe ton cordon ombilical avant que tu ne deviennes sa victime! 
La peur disparait au moment ou tu en prends conscience.
N'aie pas peur de ta mort; tu n'en sera jamais conscient. 
http://www.youtube.com/watch?v=wkMBOAtboN8



*L'etat valide en juin 2012

**le texte complété en été 2012


linia

Copyright © Maciej Pastwa  2012